Saint-Paul, à tous les instants de notre vie … Nos priorités !
Nous souhaitons vous consultez !

Être attentif au public les plus fragiles

Ayant parcouru le terrain depuis plusieurs mois, j’ai pu me rendre compte de l’urgence sociale, et de l’urgence à répondre aux préoccupations de la population pour vivre Saint-Paul à tous les instants de leur vie.

La solidarité est une valeur collective, pour que chacun se sente bien dans notre société, sur notre commune, dans nos quartiers et pour mieux vivre ensemble.

Je veux installer Saint-Paul dans un objectif de « la ville de la solidarité ».

Aux côtés des acteurs du social sur le territoire, je veux mettre en place des réseaux solidaires pour créer du lien, éviter l’exclusion, préserver la dignité.

Je veux installer Saint-Paul dans une démarche partenariale avec l’ensemble des acteurs, le Département, l’Etat, seul nous n’y arrivons pas.

Permettre à tous de vivre le présent et d’envisager l’avenir de façon positive c’est le choix que je fais pour les Saint-Paulois.

Pour cette mandature, j’ai pu recenser certaines priorités :

  • La famille,
  • La petite enfance,
  • L’enfance, la jeunesse,
  • Les seniors, l’exclusion, l’isolement,
  • Les personnes en situation de handicap,
  • La santé, de la couverture sociale et mutuelle,
  • L’emploi, du chômage, de la perte accidentelle de son emploi,
  • Le logement, la perte accidentelle de son logement,
  • Les situations d’urgence, de précarité, des accidents de la vie,
  • Les violences conjugales,

Autant de situations à prendre en considération mais malheureusement une liste non exhaustive de toutes les situations que nous vivons tous les jours sur notre commune.

Il y a une urgence sociale, une urgence à répondre aux préoccupations de la population pour vivre Saint-Paul à tous les instants de leur vie.

Je propose :

  • D’inscrire Saint-Paul dans un objectif de « la ville Solidaire »,
  • De réaliser un diagnostic social (ABS – Analyse des Besoins Sociaux),
  • De lancer les « Assisses de la solidarité et de la cohésion sociale»,
  • De mettre en place une nouvelle gouvernance de l’action sociale, avec un CCAS de plein exercice,
Retour en haut